Journée phytoprotection 2018

Journée phytoprotection 2018
Cette activité « sur le terrain » est axée sur les aspects pratiques et concrets des sujets d’actualité présentés dans les ateliers. C’est l’occasion de voir, d’apprendre et de tester ses connaissances! La Journée phytoprotection est de retour au CÉROM cette année!
Une initiative de la Commission de phytoprotection
 

 

Les organisateurs vous encouragent à favoriser le covoiturage, afin de réduire l'empreinte carbone au profit de l'environnement. 


Inscrivez-vous au covoiturage avec Amigo Express!


Accréditation en cours (OAQ).
 

Programme de la Journée phytoprotection 2018
12 juillet 2018

Horaire de la journée

 

8 h 
 

Accueil et inscription   
 

 
8 h 45
 
Mot d'ouverture et explication du déroulement de l'activité
 
8 h 55
 
Départ pour les visites d'ateliers
 
9 h Visite des ateliers

11 h 45
 

Dîner        
                              
                                                            
              
12 h 55
 
Départ pour les visites d'ateliers
 
13 h
 
Visite des ateliers
 
15 h 40 Fin de la journée

 

ATELIERS
 
Identification de mauvaises herbes résistantes
Annie Marcoux, M.Sc., agronome, conseillère en phytoprotection, Direction de la phytoprotection, MAPAQ
Catherine Piché-Dumontier, M.Sc., agronome, représentante commerciale, BASF Canada inc.
François Mercier, CCA-ON, CCSC, représentant commercial
BASF Canada inc.
Sandra Flores-Mejia, Ph.D., chercheure en malherbologie, CÉROM
L’amarante tuberculée et la moutarde des oiseaux sont deux espèces de mauvaises herbes ayant reçu le diagnostic de résistance au glyphosate au Québec : une première ici. Celles-ci sont aussi résistantes à d’autres groupes d’herbicides. Les distinctions seront présentées entre l’amarante tuberculée et d’autres amarantes, et la moutarde des oiseaux, autres moutardes et le canola. De plus, des espèces à surveiller seront présentées. Comme des problématiques de désherbage sont souvent rencontrées pour ces espèces résistantes, les pratiques de gestion intégrée pour prévenir et gérer la résistance des mauvaises herbes aux herbicides seront présentées et discutées ainsi que les méthodes de diagnostic de la résistance.
 
Pièges à phéromones pour le piégeage d'insectes en milieu agricole
Julien Saguez, Ph.D., biologiste-entomologiste, chercheur en biosurveillance, CÉROM
Sandrine Lemaire-Hamel, B.Sc., étudiante à la maîtrise en biologie végétale, Université Laval et CÉROM
Plusieurs ennemis des cultures présents dans les champs sont des insectes migrateurs qui se déplacent chaque année de leur aire de distribution d’origine jusqu’au Québec. Prédire l’arrivée de ces insectes est une information très utile pour les dépisteurs, les agronomes et les producteurs qui mettront ensuite en place le programme de lutte adapté si nécessaire. Les différentes méthodes utilisées dans le cadre de projets de recherche seront présentées avec une emphase sur un nouveau type de piège automatisé, l’une des méthodes utilisée au CÉROM depuis 2017 pour dépister la légionnaire uniponctuée. Cet atelier va aussi permettre de tester les connaissances des participants sur les différents types des pièges utilisés pour différentes espèces d’insectes.
 
Fongicides foliaires dans le maïs ensilage et la luzerne
Jean-François Foley, M.Sc., agronome, responsable au développement technique, BASF Canada inc.
Julie Street, B.Sc., agronome, conseillère en agroenvironnement, Club Dura-Sol Drummond inc.
L’atelier traitera de nouveaux outils disponibles pour soutenir la production laitière soit les fongicides pour le maïs ensilage et la production fourragère. Il tentera de répondre aux questions fréquemment posées par les conseillers agricoles. L’atelier expliquera comment mesurer les impacts sur les cultures en lien avec le contrôle des maladies et les rendements. Une description des outils disponibles et de leur utilisation sera faite en identifiant les situations favorables pour l’application de ces outils. Finalement, les bénéfices observés sur la qualité du fourrage (énergie, protéine, production laitière) seront présentés.
 
L'atrazine quand et pourquoi? Des outils d'aide à la décision
Stéphanie Mathieu, B.Sc., agronome, conseillère en grandes cultures, Direction régionale de la Montérégie, MAPAQ
Chantal Veilleux, B.Sc., agronome, gérante des ventes, Corteva Agriscience, division agricole de DowDuPont
Dans le cadre de la modification du Code de gestion des pesticides stipulant que l’on doive obtenir une prescription afin de pouvoir utiliser l’atrazine, cet atelier a pour but de présenter des options de désherbage moins à risques pour la culture du maïs.  Des parcelles de démonstration présenteront les mélanges d’herbicides les plus populaires utilisés dans la culture du maïs.  Chaque mélange herbicides sera présenté avec et sans atrazine.  Le participant apprendra également comment se servir de l’outil d’aide à la décision sur l’atrazine de l’Ordre des agronomes du Québec.
 
Ver gris occidental du haricot (VGOH) : comment le surveiller et le combattre
Jean-Philippe Légaré, M.Sc., biologiste-entomologiste, Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection, Direction de la phytoprotection, MAPAQ
Éric Boulerice, support aux ventes, Syngenta Canada inc.
Depuis la première capture du VGOH en 2009 au Québec, les populations augmentent lentement, mais de façon soutenue dans les principales régions productrices de maïs. L’atelier présentera les diverses méthodes de dépistage et de piégeages disponibles afin de surveiller ce ravageur et ce, selon le stade de ce dernier (œuf, larve ou adulte). Les principales caractéristiques permettant de faire une identification juste des divers stades de l’insecte seront présentées. Dans cette optique, des spécimens du VGOH seront exposés à différents stades de développement. Loupes binoculaires et affiches illustrées aideront l’auditoire à bien comprendre les subtilités de l’identification de ce ravageur et les différences avec d’autres espèces confondantes. Finalement, les options pouvant contrôler le VGOH seront présentées, notamment les traits génétiques disponibles dans les hybrides de maïs et les choix d'insecticides.
 
Diagnostic de problèmes phytosanitaires : testez vos connaissances!
Vicky Villiard, B.Sc., agronome, conseillère, Club agroenvironnemental Dura-Sol Drummond inc.
Nancy Shallow, M.Sc., agronome, phytopathologiste, Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection, Direction de la phytoprotection, MAPAQ
Ann-Marie Breton, phytopathologiste, Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection, Direction de la phytoprotection, MAPAQ
Différentes problématiques phytosanitaires des grandes cultures seront présentées (insectes, maladies, problèmes non parasitaires, phytotoxicités). Les participants pourront valider leurs connaissances en situation réelle par l’observation d’échantillons et la consultation de documentation afin d’établir les causes à l’origine des problématiques observées.
 
Comment ça marche un herbicide?
Félix Marsan-Pelletier, M.Sc., agronome, conseiller, SynAgri
Josée Fortin, Ph.D., agronome, professeure-chercheure, Université Laval
Les principes de base sur le fonctionnement des herbicides seront présentés. L’emphase sera mise sur l’absorption, la translocation, et le temps requis pour l’apparition de symptômes ainsi que les mécanismes d’action. L’atelier va inclure quelques plantes avec symptômes (cultures ou mauvaises herbes). Les notions permettant de bien comprendre toutes les différences entre un herbicide de contact ou systémique seront présentées.
 
Modèle prévisionnel et facteurs de risques pour la mouche des semis dans les grandes cultures au Québec
Sébastien Boquel, Ph.D., chercheur en entomologie, CÉROM
Jennifer De Almeida, M.Sc., chargée de projets en entomologie, CÉROM
Les principaux facteurs de risque d’apparition de la mouche des semis sont l’utilisation et l’enfouissement d'engrais verts et de fumiers organiques. Une des méthodes de lutte contre ce ravageur est de retarder ou devancer la date de semis ou d'enfouissement des engrais en fonction de la date d'émergence  de la mouche  des semis. Un modèle d'émergence est en préparation au CÉROM depuis 2012 et présentement en validation. Les résultats permettront de prédire les pics d’émergence de la mouche des semis et ainsi de moduler les dates de semis du soya et du maïs et de faire des recommandations sur l'utilisation et l'enfouissement des engrais verts ou organiques.
 


 

Identification de mauvaises herbes résistantes

Annie MarcouxAnnie Marcoux
M.Sc., agronome, conseillère en phytoprotection, Direction de la phytoprotection, MAPAQ
Lire la biographie

Mme Annie Marcoux détient un baccalauréat en agronomie et une maîtrise en biologie végétale de l’Université Laval. Elle a travaillé 2 ans comme professionnelle de recherche en grandes cultures chez Agriculture et Agroalimentaire Canada à Normandin. Par la suite, elle a été pendant 10 ans conseillère au sein des clubs-conseils en agroenvironnement. Depuis environ 5 ans, elle travaille au MAPAQ, elle a occupé le poste de conseillère en agroenvironnement et maintenant elle est malherbologiste à la Direction de la phytoprotection.

Catherine Pichée-DumontierCatherine Piché-Dumontier
M.Sc., agronome, représentante commerciale, BASF Canada inc.
Lire la biographie

Mme Catherine Piché-Dumontier est agronome depuis 2013 et elle est diplômée d’une maîtrise en biologie végétale depuis 2017. Auparavant, elle était représentante des ventes pour la compagnie Synagri. Maintenant, elle est représentante commerciale pour BASF et occupe un poste dans le domaine de la phytoprotection.

François MercierFrançois Mercier
CCA-ON, CCSC, représentant commercial, BASF Canada inc.
Lire la biographie

M. François Mercier a 37 années d’expérience en agriculture, dont 17 années au détail et 20 ans comme directeur de compte pour diverses compagnies agricoles telles que Growmark, DEKALB, Monsanto, Becker Underwood et BASF depuis 2013. Il œuvre dans le domaine de la phytoprotection.

Sandra Flores-MejiaSandra Flores-Mejia
Ph.D., chercheure en malherbologie, CÉROM
Lire la biographie

Mme Sandra Flores-Mejia possède un baccalauréat en agronomie et une maîtrise en phytoprotection de l’Universidad de Guanajuato (Mexique) ainsi qu’un doctorat en biologie de l’Université Laval. Ce dernier axé sur la performance relative des réseaux tri trophiques sous des conditions de changement climatique pour le sud du Canada à l’horizon 2050. Elle a suivi des cours en horticulture, agronomie et dans le domaine agroalimentaire aux États-Unis, au North Carolina State University (NCSU), ainsi qu’au Penn State University. Pendant son mandat comme professionnelle de recherche pour Ressources naturelles Canada et l’University of New Brunswick, Mme Flores-Mejia a acquis une expertise sur les espèces exotiques envahissantes. Elle s’est jointe à l’équipe du CÉROM en janvier 2018.

Pièges à phéromones pour le piégage d'insectes en milieu agricole

Julien SaguezJulien Saguez
Ph.D., biologiste-entomologiste, chercheur en biosurveillance, CÉROM
Lire la biographie

M. Julien Saguez est titulaire d’un doctorat de l’Université de Picardie Jules Verne (France). Il a ensuite travaillé à Agriculture et Agroalimentaire Canada (Saint-Jean-sur-Richelieu) de 2007 à 2015, sur l’interaction cicadelles-vignes-phytoplasmes. En 2016, il s’est joint à l’équipe du CÉROM. Il a participé à l’élaboration et la validation de l’outil VFF QC (http://cerom.qc.ca/vffqc). Il développe également plusieurs projets sur divers ravageurs des grandes cultures en lien avec l’impact des changements climatiques.

Stéphanie PlanteSandrine Lemaire-Hamel
B.Sc., étudiante à la maîtrise en biologie végétale, Univsersité Laval et CÉROM
Lire la biographie

Mme Lemaire-Hamel possède un baccalauréat en agronomie générale de l’Université Laval. Elle réalise actuellement une maîtrise en biologie végétale sous la supervision de M. Julien Saguez (CÉROM) et de Mme Valérie Fournier (Université Laval), sur la biologie des légionnaires. Sandrine teste différentes phéromones pour attirer les légionnaires mâles et évalue la pertinence d’utiliser de nouveaux types de pièges pour attirer les femelles. Elle présentera les différents stades de développement de la légionnaire et les façons de sexer les spécimens.

Fongicides foliaires dans le maïs ensilage et la luzerne

Jean-François FoleyJean-François Foley
M.Sc., agronome, responsable au développement technique, BASF Canada inc.
Lire la biographie

M. Jean-François Foley a été représentant chez BASF de 2009 à 2013. Il est responsable au développement technique depuis août 2013 pour la province de Québec et pour l’Est de l’Ontario. Il œuvre plus particulièrement dans le secteur des grandes cultures, il contribue au développement des cultures intercalaires dans le maïs, au développement des cultures de féverole et de pois sec dans le nord de la province.

Stéphanie PlanteJulie Street
B.Sc., agronome, conseillère en agroenvironnement, Club Dura-Sol Drummond inc.
Lire la biographie

Mme Julie Street est conseillère chez Dura-Sol Drummond depuis 2012. Elle accompagne les producteurs en production maraîchère et grandes cultures dans le but d'améliorer leur productivité et de minimiser leurs impacts sur l'environnement.

L'atrazine quand et pourquoi? Des outils d'aide à la décision

Stéphanie PlanteStéphanie Mathieu
B.Sc., agronome, conseillère en grandes cultures, Direction de la Montérégie, MAPAQ
Lire la biographie

Mme Stéphanie Mathieu est conseillère en grandes cultures pour le MAPAQ depuis 2011. Elle est très impliquée dans le RAP grandes cultures. Elle est responsable de deux projets régionaux sur la diminution des pesticides à haut risques. Elle est souvent appelée à donner des conférences sur le thème de la phytoprotection. De 1999 à 2011, elle a été conseillère pour un club-c0nseils en agroenvironnement en Montérégie. Elle a développé une bonne expérience dans les domaines de la phytoprotection, de la conservation des sols et de la fertilisation.

Chantal VeilleuxChantal Veilleux
B.Sc., agronome, gérante des ventes, Corteva Agriscience, division agricole de DowDuPont
Lire la biographie

Mme Chantal Veilleux est agronome et travaille pour Corteva, Division agricole de DowDupont, comme gérante de territoire. Elle a développé une expertise en spécialisation horticole de par ses différents rôles et elle a une expérience sur le terrain depuis près de 20 ans. Elle possède un baccalauréat en phytoprotection de l’Université McGill.

Vers gris occidental du haricot (VGOH) : comment le surveiller et le combattre

Jean-Philippe LégaréJean-Philippe Légaré
M.Sc., biologiste-entomologiste, Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection, Direction de la phytoprotection, MAPAQ
Lire la biographie

M. Jean-Philippe Légaré travaille au laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection depuis 2010, d’abord pour la banque d’images IRIIS phytoprotection et ensuite en tant qu’entomologiste provincial. L’équipe du laboratoire est impliquée dans un grand nombre de dossiers en phytoprotection. L’identification des ennemis des cultures indigènes ou exotiques (maladies, insectes, mauvaises herbes), la surveillance phytosanitaire du territoire agricole québécois (nous sommes directement impliqués dans le RAP), le transfert de connaissances ainsi que la contribution à divers projets de recherches représentent les principales activités du Laboratoire.

Éric BoulericeÉric Boulerice
Support aux ventes, Syngenta Canada inc.
Lire la biographie

M. Éric Boulerice travaille chez Syngenta depuis 12 ans dans les secteurs soutien aux ventes pour les semences, la phytoprotection et le suivi aux champs avec les représentants des produits de Syngenta.

Diagnostic de problèmes phytosanitaires : testez vos connaissances!

Vicky VilliardVicky Villiard
B.Sc., agronome, conseillère, Club agroenvironnemental Dura-Sol Drummond inc.
Lire la biographie

Mme Vicky Villiard est agronome depuis 19 ans au sein du club conseil Dura-Sol Drummon. Elle fait le suivi d’entreprises conventionnelles ainsi que biologiques. Elle était de la première cohorte de conseillers ayant suivi la formation biologique de deux ans au CETAB+ en 2009-2011. Elle est conseillère au service d’expert en phytoprotection depuis le début du projet en 2009 qui est devenu, par la suite, le service de mentorat depuis 2016. Elle a participé activement au projet «Désherbage à moindre risque dans le maïs : c’est possible!» qui a mené au guide connu du CÉROM.

Nancy ShallowNancy Shallow
M.Sc., agronome, phytopathologiste, Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection, Direction de la phytoprotection, MAPAQ
Lire la biographie

Mme Nancy Shallow détient une maîtrise en biologie végétale avec spécialisation en phytopathologie de l’Université Laval. Depuis 2011, elle occupe un poste d’agronome-phytopathologiste au Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection du MAPAQ. Elle est aussi coordonnatrice d’IRIIS phytoprotection. Auparavant, elle a travaillé au Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs comme agronome analyste de projets agricoles et a occupé différentes fonctions dans le secteur des pommes de terre de semence à l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Nancy ShallowAnn-Marie Breton
Phytopathologiste, Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection, Direction de la phytoprotection, MAPAQ
Lire la biographie

Mme Ann-Marie Breton a obtenu son baccalauréat en agronomie de l'Université Laval en 2012. Elle travaille au Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection depuis 2013. Ses tâches sont, entre autres, d'effectuer le diagnostic de maladies parasitaires et des problèmes non-parasitaires et appuyer les avertisseurs du Réseau d'Avertissements Phytosanitaires. Mme Breton a travaillé également à titre de technicienne en phytoprotection pour le MAPAQ et l'IRDA.

Comment ça marche un herbicide?

Félix Marsan-PelletierFélix Marsan-Pelletier
M.Sc., agronome, conseiller, SynAgri
Lire la biographie

M. Félix Marsan-Pelletier détient une maîtrise en biologie végétale de l’Université Laval. Il est conseiller chez SynAgri depuis 2015. M. Marsan-Pelletier a de l’expérience tant dans l’enseignement qu’intervenant au sein d’une entreprise agricole. Au cours de ses études, il s’est impliqué dans divers projets dont il a été, entre autres, conseiller scientifique, conférencier et membre d’un conseil administratif.

Nancy ShallowJosée Fortin
Ph.D., agronome, professeure-chercheure, Université Laval
Lire la biographie

Mme Josée Fortin détient un doctorat en physique et biochimie de sol de l’Université de Californie. Elle est professeure au Département des sols et de génie agroalimentaire de l’Université Laval depuis 1995. Elle fait également partie de l’Association québécoise des spécialistes en science du sol et de l'Équipe de recherche en sols agricoles et miniers. Mme Fortin a mené plusieurs projets de recherche, entre autres, sur l’impact des sols et a écrit et collaboré à plusieurs publications.

Modèle prévisionnel et facteurs de risques pour la mouche des semis dans les grandes cultures au Québec

Sébastien BoquelSébastien Boquel
Ph.D., chercheur en entomologie, CÉROM
Lire la biographie

M. Sébastien Boquel possède un Doctorat de l’Université de Picardie Jules Verne (France). Il a ensuite réalisé un post-doctorat pour Agriculture et Agroalimentaire Canada à Frédéricton, Nouveau-Brunswick afin d’approfondir ses connaissances dans le domaine de l’entomologie et de la protection des cultures. En janvier 2018, il s’est joint à l’équipe du CÉROM afin de développer des projets de recherche sur les problèmes entomologiques qui altèrent la production des grains au Québec.

Jennifer de AlmeidaJennifer de Almeida
M.Sc., chargée de projets en entomologie, CÉROM
Lire la biographie

Mme Jennifer De Almeida possède un baccalauréat en biologie et une maîtrise en entomologie de l’UQAM. Elle agit comme chargée de projet et travaille en étroite collaboration avec M. Boquel. Elle est responsable du laboratoire d’entomologie et de projets de recherche spécifiques. Elle est à l’emploi du CÉROM depuis 2009.


Profitez du tarif préférentiel jusqu'au 28 juin 2018
  Régulier Étudiant
Sur place    115 $ + taxes = 132,22 $      80 $ + taxes = 91,98 $


Tarif régulier (à partir du 29 juin 2018)
  Régulier Étudiant
Sur place    140 $ + taxes = 160,97 $   105 $ + taxes = 120,72 $
Veuillez prendre note que l'évè nement est maintenant passé et que les inscriptions, par conséquent, sont maintenant terminées.
Merci!

jeudi 12 juillet 2018

CÉROM
740, chemin Trudeau, Saint-Mathieu-de-Beloeil J3G 0E2
Je m’inscris  Ajouter à mon agenda

Collaborateurs

Partenaire privilège



Partenaire or


Partenaire argent 


Merci à nos partenaires privilégiés
 

Comité organisateur

Sébastien Brière, Syngenta Canada inc.
Brigitte Duval, MAPAQ - Direction régionale Centre-du-Québec
Sandra Flores-Mejia, CÉROM
Jean-François Foley, BASF Canada
Jean-Philippe Légaré, MAPAQ - Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection
Annie Marcoux, MAPAQ - Direction de la phytoprotection
Darell Pack, CropLife Canada
Vicky Villiard, Club Dura-Sol Drummondville
Chantal Veilleux, Dow AgroSciences

Coordination : Denise Bachand, CRAAQ