Journée phytoprotection 2019

Journée phytoprotection 2019
Cette activité « sur le terrain » est axée sur les aspects pratiques et concrets des sujets d’actualité présentés dans les ateliers. C’est l’occasion de voir, d’apprendre et de tester ses connaissances! La Journée phytoprotection est de retour au CÉROM cette année!
Une initiative de la Commission de phytoprotection
 


CONSEILS PRATIQUES pour cette activité extérieure
 
  • Nous vous conseillons d’apporter les accessoires essentiels en fonction de la température annoncée (chapeau, crème solaire, vêtements légers, parapluie ou imperméable).
  • Sur place, chaque atelier aura un bac identifié comprenant des breuvages (eau et jus) et nous vous encourageons aussi d’apporter votre bouteille d’eau. Des réservoirs d’eau seront à votre disposition pour la remplir.
  • En cas de chaleur intense annoncée, nous vous invitons à lire l’article Chaud devant! de la CNESST-IRSST.

 



La vidéo qui suit présente l'entrevue de La Terre de chez nous avec M. Benoit St-Laurent de chez GMABE inc.. M. St-Laurent présente le robot OZ.
 

 



Dans cette vidéo vous découvrirez comment Drone Des Champs accompagne les agriculteurs à intégrer la technologie aux champs, notamment via le drone.
 
Trois étapes sont nécessaires à une solution plus respectueuse de l’environnement :
  1. Capturer la donnée
  2. Traiter les données
  3. Épandre de manière ciblée.
Ce concept a été imaginé par Nicolas Deschamps, animateur de l'atelier Les drones au profit de l'agriculture et de l'environnement.
 

 

Programme de la Journée phytoprotection 2019
11 juillet 2019

Horaire de la journée

 

8 h 
 

Accueil, inscription et café de bienvenue
 
8 h 45
 
Mot d'ouverture et explication du déroulement de l'activité
 
8 h 55
 
Départ pour les visites d'ateliers
 
9 h Visite des ateliers

11 h 45
 

Dîner
Démonstration : pulvérisation avec drone
                              
                                                   
13 h 10
 
Départ pour les visites d'ateliers
 
13 h 15
 
Visite des ateliers
 
15 h 55 Fin de la journée

 

ATELIERS
 
Résistance des mauvaises herbes aux herbicides
Annie Marcoux, M.Sc., agronome, conseillère en phytoprotection, MAPAQ, Direction de la phytoprotection, Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection
David Miville, M.Sc., agronome, malherbologiste, MAPAQ, Direction de la phytoprotection, Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection 
Connaissez-vous les populations de mauvaises herbes au Québec pour lesquelles de la résistance aux herbicides a été confirmée et pouvez-vous les identifier? À quels groupes d’herbicides la résistance est-elle associée et quelles sont les espèces à surveiller? Comment peut-on la diagnostiquer? L’atelier répondra à ces questions et présentera les pratiques de gestion intégrée permettant de ralentir le développement de la résistance et de la contrôler. La résistance suscite beaucoup de questions et le point sera fait sur ce sujet d’actualité en constante évolution sur le territoire agricole québécois.

 
Diagnostic de problèmes phytosanitaires : testez vos connaissances!
Brigitte Duval, B.Sc., agronome, conseillère en phytoprotection, MAPAQ, Direction régionale Centre-du-Québec
Julie Breault, B.Sc., agronome, conseillère en agroenvironnement et phytoprotection en grandes cultures, MAPAQ, Direction régionale Montréal-Laval-Lanaudière
Exercices pratiques de diagnostic (exemples : carences, maladies, phytotoxicité) à partir de cas réels ou simulés. La Journée phytoprotection vous offre à nouveau cette année l’occasion de venir tester vos connaissances en diagnostic de problèmes phytosanitaires. Venez voir des plants réels provenant du champ et tentez d’établir les causes à l’origine des problématiques observées.

 
Démonstration de traitements de désherbage à moindre risque dans la culture du soya
Marie-Édith Cuerrier, M.Sc., agronome-consultante
Onil Samuel, B.Sc., conseiller scientifique expert, INSPQ
Lisanne Emond, B.Sc., agronome, support aux détaillants, Corteva, division agricole DowDupont
Cet atelier a pour but de présenter des options de désherbage moins à risques pour la culture du soya, avec 20 traitements herbicides en démonstration dans le soya conventionnel ou tolérant le glyphosate. Les notions théoriques sur les indices de risque pour la santé et l’environnement issus du système québécois (IRPEQ) seront présentées de même que la façon dont ils sont calculés. L’efficacité des traitements sur les mauvaises herbes sera appréciée tout en considérant leurs indices de risque et leurs coûts.

 
Outils de désherbage mécanique et le robot OZ dans les cultures sarclées en rangs
Maryse Leblanc, Ph.D., agronome, chercheure, IRDA
Maxime Lefebvre, Ph.D., professionnel de recherche, IRDA
Benoit St-Laurent, D.T.A., président, GMABE inc.
L’atelier présentera différents outils de désherbage mécanique, notamment dans les productions maraichères, ainsi que leurs utilités. Ce sera également l’occasion de voir le robot OZ déambuler dans une culture en rangs et sarcler intelligemment.
 
Les drones au profit de l’agriculture et de l’environnement
Nicolas Deschamps, prestataire de service avec drone, consultant, expert en agriculture technologique, Drone Des Champs
Sandra Flores-Mejia, Ph.D., chercheure, CÉROM
Venez assister à la démonstration d’une pulvérisation à l’aide d’un drone! L’intérêt pour l’utilisation des drones pour l’épandage des produits phytosanitaires se situe au niveau de leur capacité de vol à basse altitude et à la diminution possible du risque de dérive des produits phytosanitaires. De plus, le potentiel pour réduire l’utilisation des pesticides serait d’environ 90-95 % et de 30 à 70 % pour l’utilisation des fertilisants foliaires, sans oublier la diminution des risques de compaction du sol. L’utilisation des drones dotés de différents capteurs et le développement des algorithmes sont rapidement en train de devenir des outils très précieux pour la phytoprotection et l’agriculture de précision. 

 
Résultats de recherche récents sur les maladies racinaires en grandes cultures
Sylvie Rioux, Ph.D., agronome, chercheure, experte en phytopathologie en grandes cultures, CÉROM
Vanessa Tremblay, M.Sc., professionnelle de recherche, Université Laval
Une bonne connaissance des principaux agents pathogènes présents dans les sols d'une ferme ou d'une région donnée est essentielle pour élaborer des stratégies de lutte efficaces. Les résultats d’une vaste étude qui s’est déroulée sur deux ans (2017-2018) dans 68 champs de céréales (34/année) (blé, orge, avoine) et 110 champs de soya (55/année) seront présentés. Cet atelier permettra donc aux participants de connaître les principales maladies racinaires du soya et des céréales présentes au Québec et de comprendre les principaux facteurs qui favorisent leur développement afin d’utiliser les moyens de lutte les plus appropriés.

 
La persistance des mauvaises herbes
Marie-Josée Simard, Ph.D., chercheure scientifique malherbologie/écologie végétale, Centre de recherche et de développement de Saint-Jean-sur-Richelieu, Agriculture et Agroalimentaire Canada
Cet atelier renseignera les participants à propos des facteurs qui permettent aux populations de mauvaises herbes de persister malgré toutes les avancées technologiques en matière de gestion. Les animateurs expliqueront aussi pourquoi la gestion de la production et de la dispersion des graines de mauvaises herbes est un enjeu de plus en plus important.

 
Influence de divers facteurs sur l'efficacité de produits de contact (glyphosate, glufosinate, groupe 14)
Jean-François Foley, M.Sc., agronome, responsable au développement technique, BASF Canada inc.
Caroline Sévigny, B.Sc., agronome, conseillère en agroenvironnement, Groupe PleineTerre Inc.
L’efficacité des herbicides de contacts repose sur plusieurs paramètres.  De ces paramètres, la qualité de l’eau utilisée, le moment d’application des produits, de même que la présence de poussière sur le feuillage peuvent mener à des différences marquées au niveau du contrôle des mauvaises herbes.
 


 

Résistance des mauvaises herbes aux herbicides

Annie MarcouxAnnie Marcoux
M.Sc., agronome, conseillère en phytoprotection, MAPAQ, Direction de la phytoprotection, Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection
Lire la biographie

Mme Annie Marcoux détient un baccalauréat en agronomie et une maîtrise en biologie végétale de l’Université Laval. Elle a travaillé 2 ans comme professionnelle de recherche en grandes cultures chez Agriculture et Agroalimentaire Canada à Normandin. Par la suite, elle a été pendant 10 ans conseillère au sein des clubs-conseils en agroenvironnement. Depuis environ 5 ans, elle travaille au MAPAQ, elle a occupé le poste de conseillère en agroenvironnement et maintenant elle est malherbologiste à la Direction de la phytoprotection.

David MivilleDavid Miville
M.Sc., agronome, malherbologiste, MAPAQ, Direction de la phytoprotection, Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection
Lire la biographie

M. David Miville détient un baccalauréat en agronomie et une maîtrise en biologie végétale de l’Université Laval. Il a travaillé durant 4 ans comme professionnel de recherche en malherbologie, avec Gilles D. Leroux de l’Université Laval. Depuis 2018, il occupe le poste de malherbologiste à la Direction de la phytoprotection du MAPAQ, au laboratoire de diagnostic en phytoprotection (LEDP).

Diagnostic de problèmes phytosanitaires : testez vos connaissances!

Brigitte DuvalBrigitte Duval
B.Sc., agronome, conseillère en phytoprotection, MAPAQ, Direction régionale Centre-du-Québec
Lire la biographie

Mme Brigitte Duval est à l’emploi du MAPAQ depuis 2003. Elle est impliquée dans le Réseau d’avertissements phytosanitaires, notamment au niveau des grandes cultures et du maïs sucré. Elle est régulièrement appelée à faire des expertises au champ pour diagnostiquer des problèmes phytosanitaires.

Julie BreaultJulie Breault
B.Sc., agronome, conseillère en agroenvironnement et phytoprotection en grandes cultures, MAPAQ, Direction régionale Montréal-Laval-Lanaudière
Lire la biographie

Mme Julie Breault est à l’emploi du MAPAQ depuis 2003. Son principal mandat est la phytoprotection en grandes cultures. Elle s’implique activement au sein du Réseau d’avertissements phytosanitaires Grandes cultures.

Démonstration de traitements de désherbage à moindre risque dans la culture du soya

Marie-édith cuerrierMarie-Édith Cuerrier
M.Sc., agronome-consultante
Lire la biographie

Mme Marie-Édith Cuerrier est diplômée d’un baccalauréat en agronomie et d’une maîtrise en biologie végétale de l’Université Laval. Elle possède 12 ans d’expérience professionnelle comme agronome. Elle a travaillé au sein du réseau des clubs-conseil de 2008 à 2010. En 2010, elle a joint l’équipe du CÉROM où elle a occupé le poste de chercheuse en malherbologie. Ses travaux ont porté sur la gestion raisonnée des mauvaises herbes en grandes cultures, notamment sur la détection de la résistance et sur les moyens de désherbage à risque réduit. Depuis 2017, elle travaille à son compte comme agronome-consultante où elle poursuit ses travaux de recherche en malherbologie avec différents partenaires du milieu.

A determinerOnil Samuel
B.Sc., conseiller scientifique expert, INSPQ
Lire la biographie

M. Onil Samuel est conseiller scientifique expert en santé-environnement et responsable des dossiers scientifiques sur les pesticides à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Il a effectué plusieurs études d’exposition aux pesticides et des évaluations de risques toxicologiques dans les secteurs forestier, agricole et résidentiel. Il a aussi publié et collaboré à la rédaction de plusieurs ouvrages concernant la toxicité des pesticides et les mesures préventives à respecter lors de l’utilisation de ces produits. Il a travaillé au développement du volet santé de l’IRPeQ et de SAgE pesticides. Il est aussi responsable du volet santé de la Stratégie phytosanitaire en agriculture. Au cours des dernières années, il a fait partie du groupe d’experts scientifiques sur l’exposition des travailleurs agricoles aux pesticides de l’ANSES en France.

A determinerLisanne Emond
B.Sc., agronome, support aux détaillants, Corteva, division agricole DowDupont
Lire la biographie

Mme Lisanne Emond a obtenu son baccalauréat en agronomie en 2009 de l'Université Laval. Elle travaille depuis septembre 2018 chez Corteva Agriscience Division Agricole de DowDupont, elle est agronome de territoire et occupe le poste de support aux détaillants.

Outils de désherbage mécanique et le robot OZ dans les cultures sarclées en rangs

Maryse LeblancMaryse Leblanc
Ph.D., agronome, chercheure, IRDA
Lire la biographie

Mme Maryse Leblanc a complété un baccalauréat en sciences biologiques à l’Université de Montréal en 1982 et a suivi des cours en agronomie à l’Université Laval et à l’Université McGill en 1984 et en 1985. Elle a obtenu une maîtrise en 1990 et un doctorat en 2002 à l’Université McGill. Mme Leblanc est chercheure-agronome en malherbologie depuis plus de vingt-cinq ans. Elle s'est jointe à l'IRDA en 1998 et depuis elle réalise des travaux de recherche et développement qui portent principalement sur la réduction des herbicides dans les grandes cultures de même que dans les productions horticoles et sur des méthodes substitutives telles que le désherbage mécanique et thermique. Elle est coauteure de plusieurs articles scientifiques et vulgarisés, de chapitres de livres, d’affiches scientifiques et de plusieurs conférences provinciales, nationales et internationales./p>

Maryse LeblancMaxime Lefebvre
Ph.D., professionnel de recherche, IRDA
Lire la biographie

M. Maxime Lefebvre détient un baccalauréat en écologie de l’Université de Sherbrooke, une maîtrise en biologie de l’Université du Québec à Montréal et un doctorat de l'Université McGill. Il a débuté sa carrière au sein de l’IRDA au printemps 2010, où il a travaillé à titre de professionnel de recherche en entomologie maraîchère. Depuis janvier 2011, il œuvre comme biologiste et comme professionnel de recherche en malherbologie et en agriculture biologique. Il travaille principalement sur le contrôle physique des mauvaises herbes ainsi que sur d’autres méthodes utilisant l’allélopathie pour lutter contre les mauvaises herbes./p>

Brigitte DuvalBenoit St-Laurent
D.T.A., président, GMABE inc
Lire la biographie

M. Benoit St-Laurent travaille est président de GMABE. Cette entreprise est spécialisée dans l'importation de technologies novatrices s'intégrant dans une gestion durable et économique des ressources. Notre expérience en agriculture et notre expertise en environnement et ingénierie nous permet d'offrir des produits et services adaptés aux innovations et évolutions technologiques et durable d'aujourd'hui. Nous sommes fiers d'être le premier distributeur autorisé Nord-Américain des systèmes de gestion du désherbage robotisés de Naïo Technologies.

Les drones au profit de l'agriculture et de l'environnement

Brigitte DuvalNicolas Deschamps
Prestataire de service avec drone, consultant, expert en agriculture technologique, Drone Des Champs
Lire la biographie

M. Nicolas Deschamps a créé Drone Des Champs en mai 2017 avec pour objectif d’apporter la technologie au service de l’agriculture. Il est qualifié comme opérateur de drone léger reconnu par Transport Canada. Il est titulaire du certificat CD1 et du Permis C1 pour l’épandage de produits phytosanitaire par voie aérienne. De plus, il a réalisé des missions d’épandage au Sri Lanka et au Costa Rica. Il travaille sur des projets de dépistage faisant intervenir le drone et l’imagerie multispectrale.

Brigitte DuvalSandra Flores-Mejia
Ph.D., chercheure, CÉROM
Lire la biographie

Mme Sandra Flores-Mejia possède un baccalauréat en agronomie et une maîtrise en phytoprotection de l’Universidad de Guanajuato (Mexique) ainsi qu’un doctorat en biologie de l’Université Laval. Elle a suivi des cours en horticulture, agronomie et dans le domaine agroalimentaire aux États-Unis, au North Carolina State University (NCSU), ainsi qu’au Penn State University. Elle s’est jointe à l’équipe du CÉROM en janvier 2018.

Résultats de recherche récents sur les maladies racinaires en grandes cultures

Sylvie RiouxSylvie Rioux
Ph.D., agronome, chercheure, experte en phytopathologie en grandes cultures, CÉROM
Lire la biographie

Mme Rioux travaille au CÉROM comme chercheure en pathologie des grandes cultures depuis plus de 20 ans. Elle s’intéresse à l’impact de pratiques culturales, comme les rotations, les travaux de sol, l’application d’herbicides, l’application de fongicides ou la présence de cultures intercalaires sur l’incidence des maladies des céréales, du soya et du maïs. Elle collabore également à l’évaluation de modèles prévisionnels de développement de maladies comme la fusariose des céréales et la pourriture à sclérotes du soya.

Vanessa TremblayVanessa Tremblay
M.Sc., professionnelle de recherche, Université Laval
Lire la biographie

Biologiste de formation, Mme Vanessa Tremblay a obtenu son diplôme de maîtrise en biologie végétale en 2018 et est actuellement professionnelle de recherche dans le laboratoire du professeur Richard Bélanger à l’Université Laval. Elle travaille principalement sur la pourriture phytophtoréenne du soya causée par Phytophthora sojae. Concrètement, elle isole et caractérise les différents pathotypes de l’agent pathogène retrouvés au Canada et procure des recommandations auprès des producteurs de soya.

La persistance des mauvaises herbes

Marie-Josée SimardMarie-Josée Simard
Ph.D., chercheure scientifique, malherbologie/écologie végétale, Centre de recherche et de développement de Saint-Jean-sur-Richelieu, Agriculture et Agroalimentaire Canada
Lire la biographie

Mme Marie-Josée Simard a une formation en écologie végétale. Elle a complété une maîtrise en biologie végétale et un doctorat en sciences de l’environnement. Elle travaille en malherbologie pour Agriculture et Agroalimentaire Canada depuis presque 20 ans. Elle est aussi professeure associée à l’Université Laval. Elle s’intéresse particulièrement aux mauvaises herbes problématiques (résistantes aux herbicides, allergènes, exotiques envahissantes). Elle a publié plus de 40 articles dans des revues scientifiques et supervisé quatre étudiants gradués.

Brigitte DuvalÀ confirmer
Lire la biographie

À venir.

Influence de divers facteurs sur l'efficacité de produits de contact (glyphosate, glufosinate, groupe 14)

Jean-Francois FoleyJean-François Foley
M.Sc., agronome, responsable au développement technique, BASF Canada inc.
Lire la biographie

M. Jean-François Foley a été représentant chez BASF de 2009 à 2013. Il est responsable au développement technique depuis août 2013 pour la province de Québec et pour l’Est de l’Ontario. Il œuvre plus particulièrement dans le secteur des grandes cultures, il contribue au développement des cultures intercalaires dans le maïs, au développement des cultures de féverole et de pois sec dans le nord de la province.

Caroline SévignyCaroline Sévigny
B.Sc., agronome, conseillère en agroenvironnement, Groupe PleineTerre Inc.
Lire la biographie

Mme Caroline Sévigny est conseillère en agroenvironnement depuis 2002. Elle oeuvre au sein de Groupe PleineTerre depuis 2010. Elle se spécialise dans les services conseils en grandes cultures; fertilisation, phytoprotection, santé des sols, etc. De plus, elle a participé à plusieurs projets de recherche en lien avec la phytoprotection dont un projet actif jusqu’en 2021 sur l’efficacité des fongicides sur la teneur en toxine des grains.

 
 
 
Pour assister à l'évènement, les inscriptions en ligne sont maintenant terminées.
Cependant, vous pourrez vous inscrire sur place en vous présentant à la table d'inscription 30 minutes avant le début de l'évènement.
Veuillez prendre note que l'évè nement est maintenant passé et que les inscriptions, par conséquent, sont maintenant terminées.
Merci!

jeudi 11 juillet 2019

CÉROM, Saint-Mathieu-de-Beloeil
740, chemin Trudeau, Saint-Mathieu-de-Beloeil J3G 0E2
Je m’inscris  Ajouter à mon agenda

Collaborateurs

Partenaire privilège

Plan Or 



Merci à nos partenaires privilégiés

 

Comité organisateur

Julie Breault, MAPAQ - Dir. régionale Montréal-Laval-Lanaudière
Sébastien Brière, Syngenta Canada inc.
Brigitte Duval, MAPAQ - Direction régionale Centre-du-Québec
Lisanne Emond, Corteva AgriscienceTM, division agricole de DowDuPont
Sandra Flores-Mejia, CÉROM
Jean-François Foley, BASF Canada
Jean-Philippe Légaré, MAPAQ - Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection
Annie Marcoux, MAPAQ - Direction de la phytoprotection
Darell Pack, CropLife Canada
Marie-Josée Simard, AAC - Centre de recherche et de développement de St-Jean-sur-Richelieu
Vicky Villiard, Club Dura-Sol Drummondville
Chantal Veilleux, Corteva AgriscienceTM, division agricole de DowDuPont

Coordination : Denise Bachand, CRAAQ


Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.