Fiches techniques - L'élevage du lapin

Fiches techniques - L'élevage du lapin

Éditeur : CRAAQ
Type : Fiche

27,95 $


Plus que 3 en stock

Quantité

Délai de livraison : 10 jours ouvrables


Description

Cette collection résume de façon pratique différentes techniques d’élevage et de gestion du troupeau de lapins pour améliorer l’efficacité et la rentabilité d’un clapier.

Les neuf fiches techniques vous apprendront tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans l’élevage de lapins. Ils traitent de la planification annuelle de la production, de la réforme et du renouvellement des lapins, de la sélection génétique et du choix des reproducteurs, de l’insémination artificielle, des règles de biosécurité, du bien-être des lapins, des critères de qualité de l’eau et du transport. 

Cette collection s’adresse aux éleveurs de lapins professionnels, amateurs, aux conseillers ainsi qu’à tous ceux qui s’intéressent à la cuniculture. 

Une initiative du comité cuniculture

Exemple de fiche - recto
Verso de la fiche La biosécurité en cuniculture
 



Planification de la production
Exemple de calendrier annuel tenant compte des périodes de pointe et de ralentissement de la demande. Cet exemple s'appuie sur les principales périodes de pointe et de ralentissement envisagées en 2012.

Réforme et renouvellement des lapins
La réforme consiste à éliminer les sujets malades ou moins productifs. Elle vise à renouveler le cheptel avec de jeunes sujets pour y apporter des améliorations.
Étape 1. Calcul du taux de renouvellement
Étape 2. Critères utilisés pour la réforme
Étape 3. Acclimatation
Étape 4. Suivi

La biosécurité en cuniculture
L'objectif de la mise en place de règles de biosécurité est de protéger l'état de santé des animaux d'un troupeau en contrôlant chacun des points d'entrée potentiels de nouvelles maladies (biosécurité externe) et en contrôlant la propagation des maladies à l'intérieur même de l'élevage (biosécurité interne).
Présentation des six principales précautions à prendre.

L'insémination artificielle
L'insémination artificielle se veut une option pouvant remplacer la méthode traditionnelle de saillies naturelles avec des mâles. Combinée à une conduite en bandes, cette technique permet d'optimiser la gestion du temps. Avant de l'adopter, il faut évidemment s'informer des avantages et des contraintes qui y sont associés afin de juger si elle convient à son entreprise.
Description des principales étapes.

Sélection et choix des reproducteurs
Cette fiche s'adresse particulièrement aux producteurs établis qui désirent pratiquer l'autorenouvellement de leurs reproducteurs de façon réfléchie. L'autorenouvellement implique de choisir judicieusement les géniteurs en se basant sur des critères précis relativement aux caractères que l'on souhaite améliorer. La présente fiche s'intéresse uniquement aux caractères technico-économiques.
Description des principales étapes.
 
Le bien-être des lapins
Le lapin est naturellement une proie. Il est anxieux, timide et possède peu de moyens de défense. C'est un herbivore strict doté d'un comportement alimentaire particulier qu'il faut favoriser: la caecotrophie.
Pour assurer son bien-être, cinq critères doivent être respectés:
- l'absence de faim, de malnutrition et de soif ;
- un environnement confortable approprié à ses besoins ;
- la prévention ou le traitement immédiat des maladies, des blessures et de la douleur physique ;
- la possibilié d'exprimer les comportements naturels de son espèce ;
- la peur et les souffrances réduites au maximum.

Le transport des lapins
Le transport des lapins doit faire l'objet d'une attention particulière depuis le chargement jusqu'à l'abattoir. En tout temps, il est OBLIGATOIRE de respecter le Règlement sur la santé des animaux de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et de tenir compte du bien-être animal.

Qualité de l'eau
L'eau est un nutriment essentiel à tous les animaux. Il est primordial que les lapins aient accès à de l'eau de bonne qualité en quantité suffisante. Afin de s'assurer de la qualité de l'eau offerte aux lapins, plusieurs facteurs sont à considérer, notamment les propriétés organoleptiques (odeur et goût), les propriétés physicochimiques et les contaminants potentiels.

La conduite en bandes
La conduite en bandes est une pratique répandue qui a fait ses preuves dans d'autres pays et dans d'autres secteurs de production. Elle consiste à regrouper en un, deux ou trois lots (ou bandes) les lapines présentes dans le troupeau.
Les lapines d'un même lot franchissent en même temps chacune des étapes du cycle de reproduction. Dans le modèle proposé ici, au moment du sevrage, les femelles sont déplacées alors que les lapereaux demeurent dans les cages de mise bas. Ce modèle exige deux salles ou deux sections pour chacune des bandes.
- Conduite en bande unique
- Conduite en deux bandes
- Conduite en trois bandes


Julien Pagé, président du SPLQ
Stéphanie Roy, agronome, MAPAQ
Dorine Tremblay, m.v., Clinique vétérinaire Demeter
Andréanne Caron, m.v., CDPQ
Abida Ouyed, agronome, M.Sc., CDPQ
Pierre-Luc Blais, Lapinière Drummond
Laurence Maignel, CCAP

 


Détails

Titre : Fiches techniques - L'élevage du lapin
Code du produit : PCUN0101
Année : 2013
Pages/Durée : 9 fiches
ISBN : 978-2-7649-0245-5
Type : Fiche
Thème(s) :
Mot(s) clé(s) : Allaitement - Bien-être des animaux - Gestation - Insémination artificielle - Manipulation des animaux - Planification - Sélection - Sevrage - Lapin


En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.