jeudi 6 novembre 2014
 
  • L’ensilage de maïs ne doit pas être servi rapidement après la récolte. Son amidon étant moins digestible, il en résulterait un apport plus faible en énergie pour la vache. Une période d’attente d’au moins deux à trois mois est souhaitable.
  • Il est possible de réduire la teneur en protéines des rations sans pénaliser la production laitière. Au bilan : des économies substantielles et une diminution de l’empreinte environnementale.
  • Une vache ne devient rentable qu’à sa troisième lactation. Et son âge d’or, c’est la quatrième lactation!
Symposium
Voilà un bref aperçu des sujets abordés au Symposium laitier le 5 novembre dernier, à Saint-Hyacinthe. Pilier de l’information technico-économique en production laitière, le Symposium a offert une fois de plus aux quelque 600 participants des sujets pertinents, variés et traités de façon approfondie par les meilleurs spécialistes.
À noter que 25 % des participants au Symposium y ont assisté par webdiffusion. Plusieurs apprécient en effet ce mode de participation qui vient pallier un problème d’éloignement ou de disponibilité. Certains l’ont fait dans le confort de leur foyer, alors que d’autres y ont assisté en groupe : le CRAAQ avait organisé des webdiffusions de groupe à Rivière-du-Loup et à Alma.

Rendez-vous l’automne prochain pour la 39e édition!

Pour ceux qui veulent accéder aux textes de conférences, procurez-vous le cahier du participant, en version imprimée ou numérique (PDF)